Devenir Ceinture Noire !  un rêve d'adolescent !

L'aura qui entoure l'image que se fait le commun des mortels du porteur de la Ceinture Noire de Judo est à rechercher dans les débuts du Judo en France, dans les années 1930 à 60. Devenir Ceinture Noire, c'était devenir imbattable (à la sortie du bal du village), c'était accéder à la maîtrise d'un art de combat à mains nues. Les premiers porteurs de la CN étaient appelés "maître" par les autres pratiquants, comme les maîtres d'arme en escrime.

Ils battaient les autres pratiquants en général par leur technique spéciale (tokyu waza) en "remontant" une ligne de tous les pratiquants du club en un minimum de temps. Les cours se terminaient en général par ce combat du meilleur contre tous les autres. Peu de combats se terminaient en ne waza. (perte de temps)
Les CN accédaient aussi à des techniques de réanimation (kuatsu) en cas de perte de connaissance par étranglement (assez fréquent).
Ils s'engageaient à rester fidèles à la pratique et à leur maître (signer sa carte de CN avec son sang!!) et à n'utiliser leur savoir que pour la bonne cause.

Aujourd'hui, qu'est ce que "devenir Ceinture Noire de Judo" ?